De resultaten van onze veilingen

Lot 173 : 25000 €

Vente 2e vente d'objets de collection du 27-09-2009

SERIGRAPHIE : Tintin, coffret WWF complet des 10 lithographies: Soviets, Amérique, Congo, Rackham, Temple du Soleil, Lune, Affaire Tournesol, Coke en stock, Tibet, Vol 714, 70x100, 1981, n°/200, très bel ensemble non exposé - couleurs vives, signées Hergé, RARE

Lot 484 : 300000 €

Vente Vente 41 du 28-06-2015

Hergé : Tintin et Milou, illustration à l'encre de Chine, au crayon bleu et rehauts de gouache blanche intitulée "Faux-pas" relative à l'épisode "Le Sceptre d'Ottokar" publiée en couverture du Petit Vingtième du 1er décembre 1938 et en page 344 du Chronologie d'une oeuvre tome 3 de Philippe Goddin aux Editions Moulinsart en 2002. Titre à la mine de plomb. On y joint un certificat d'authenticité du Studio Hergé. Dimensions : 22,5 x 22,5.

Le titre donné par Hergé à cette illustration ne figurera finalement pas sous l'image. Il l'intitulait Faux-pas, mais c’est bien sûr un faux « faux-pas » qui est représenté. En effet, la perte d'équilibre prêtée à Tintin à l'escale de Prague n’a qu'un but : s'assurer que la barbe du prétendu professeur Halambique (que le héros accompagne en Syldavie) est fausse. Raté ! elle est vraie. En revanche, l'avion qu'ils ont emprunté est un vrai Savoia-Marchetti S73 de la Sabena, qu'Hergé a extrait de sa riche documentation. Quant à l'image de la chute de Tintin, plus précisément, elle se base sur une photographie publiée dans Sabena-Revue en octobre 1936, qui montrait le Président de la Chambre belge des Représentants, Camille Huysmans, et son épouse, partant pour l'étranger via la ligne Nord Air Express.
 
Combinant en quelque sorte deux des vignettes publiées cette semaine-là, Hergé a recomposé l'image, comme il le fait généralement lorsqu'il extrait une scène du récit en cours pour la mettre en couverture de l'hebdomadaire. Le plan est plus large. On y voit tout à la fois Tintin au bout de son mouvement, le faux Halambique (car on saura plus tard que sa vraie barbe cachait effectivement quelque chose) hurlant de douleur, et Milou prêt à descendre de l'avion. On y voit aussi - ce qui n’est pas le cas dans le récit - une partie du fuselage de l'appareil, et notamment la fixation de l'aile sur celui-ci. Le tout détaillé grâce à la documentation du dessinateur. C'est grâce à elle qu'on voit mieux, aussi, l'escalier amovible à trois marches que le personnel a posé sur l'herbe. Car à l'époque la plupart des terrains d'aviation ne connaissent pas encore le tarmac. La crédibilité est assurée : Hergé a toujours parfaitement restitué son époque.
 
Format oblige, le trait est particulièrement soigné. Depuis son passage à Londres avec ses compagnons routiers de Saint-Boniface, en 1937, Hergé dispose d'une provision de plumes Gillot's qui lui permettent de mieux le moduler, tout en lui gardant sa précision. C’est ainsi que la fameuse « ligne claire » s'est trouvée, et qu'elle vit, définitivement. Ce dessin en est l'illustration. Les discrètes indications de mouvement (dans le dos de Tintin) et les signes d'émotion ou de douleur (les gouttes semées autour des visages) montrent que dans le même temps, le vocabulaire graphique d'Hergé est quasi abouti. Sa maîtrise technique également : le crayon bleu indique au photograveur les zones qu'il lui faudra tramer.
 
On peut, par ailleurs, considérer cette image comme un véritable hors-texte de l'épisode. Elles seront trente en tout, composées tout au long de la publication du récit, à pouvoir se revendiquer de ce statut. On aurait donc très bien pu retrouver ce Faux-pas au nombre des illustrations hors-texte qui viendront parer de leurs couleurs l'album en noir et blanc intitulé Le Sceptre d’Ottokar.

Philippe Goddin
 

Lot 177 : 58000 €

Vente Vente 38 du 30-11-2014

Franquin : PIGEON : Le SKwiiK, seul trois exemplaires en résine polychrome ont été réalisés à l'époque de l'exposition Franquin à Angoulême, ici nous vous proposons l'unique exemplaire en bronze réalisé selon la technique dite à cire perdue, 1990, 45 cm, C signé J-M Pigeon. Droit de suite.

Lot 147 : 7800 €

Vente PRECIEUSES XIV du 16-11-2017

AUDEMARS PIGUET Royal Oak
ref. 5402 « JUMBO » A Serie Automatic n°A1786 - CAL2121, circa 1974.
Montre-bracelet en or et acier, avec boucle déployante AP.
Magnifique cadran d’origine patiné anthracite, AP placé à 6H.
Bracelet, fermoir, disque dateur, couronne originale non remplacée.
Montre dans son jus 100% original.
Diam.: 39 x 48 mm.

Expert: S.-F. DELBAR

Lot 251 : 5800 €

Vente Collections & Successions de Belgique du 19-03-2020

Marc CHAGALL (1887-1985) (d'après)
Le bouquet, 1955 
(Sorlier CS8)
Lithographie en couleurs sur papier par Charles Sorlier
Signé, numéroté au crayon 242/300 par Marc Chagall et annoté "9404 Adrien Maeght" 
Galerie Maeght Editeur, Paris
63 x 49,5 cm pour le sujet
Provenance: Acquis en juin 1957 auprès d'Adrien Maeght, éditions d'art moderne, 41 rue du Bac, Paris 7e (porte au dos l'étiquette)
On y joint la facture d'achat de l'époque.
(deux trous de punaise)

Lot 1 : 6900 €

Vente Bijoux, montres & Collection de la famille Chopard du 12-12-2020

Sac en or jaune 18k (750 millièmes) avec deux cabochons de saphir sur la fermeture. Armature en or lisse soutenant une cotte de maille en or finement réalisée. Une chaîne aux maillons ronds et ovales permet de porter le sac à main avec aisance. Inscription à l'intérieur de l'armature. 
Dimensions : 12 x 12,7 cm. 
Poids brut : 244,2 g. 

Lot 14 : 180000 €

Vente 15 Pierres d'exception du 22-09-2021

Remarquable diamant de 5,15 ct., couleur D, pureté VVS2, taille émeraude. Si l'on cherche à s'approcher de la perfection, ce diamant en est un excellent moyen. Tout y est beau ! Sa taille est idéale pour refléter la lumière et le spectre de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel qui la composent. Sa couleur est la plus haute dans le classement des couleurs du diamant. D de Diamant, tout est dit. La taille émeraude n'est pas choisie par hasard, c'est la forme qui permet de mettre en avant les plus belles puretés. Pourquoi ? Parce que la moindre inclusion un peu problématique anéantirait la pierre sur la roue du polisseur. S'il fallait encore un critère d'excellence, la fluorescence. Celle-ci se révèle très faible, c'est parfait. Comment mettre une telle pierre en valeur? Avec deux fois rien car elle se suffit à elle-même. Un simple anneau et un sertissage presque invisible, ou comme élément central dans une création majestueuse, et toutes les peaux, des plus claires aux plus foncées, révèleront la beauté de la pierre. Ce diamant est accompagné d'un certificat GIA du 7 avril 2021.
GIA natural diamond grading report : 2211579611.
Inscription : GIA 2211579611
Dimensions : 10.79 x 9.33 x 6.27 mm.

Lot 250 : 21500 €

Vente Vente 41 du 28-06-2015

Hergé : Tintin, coffret WWF comprenant les 10 lithographies n°/50 : Tintin au pays des Soviets, Tintin en Amérique, Tintin au Congo, Le Trésor de Rackham le Rouge, Le Temple du soleil, On a marché sur la lune, L'Affaire Tournesol, Coke en stock, Tintin au Tibet et Vol 714 pour Sydney. Réalisé en 1981, très bel ensemble non exposé, couleurs vives. Toutes signées. Rare série d'auteur. Dimensions : 70 x 100. Parfait état.

Lot 151 : 8000 €

Vente ARTS PREMIERS du 19-12-2017

- Masque de danse sculpté d’un visage les yeux mis-clos lui conférant une belle expression intériorisée. La coiffe est composée d’un chignon central délimité par une arrête médiane.

Bois léger, kaolin, ancienne patine d’usage brune, colorant minéral ocre, rouge, dans la bouche et dans les yeux, marques d’usage internes.

Punu, Gabon.

35 x 20 cm

Ex Jerry Dannenberg, Long Island, USA.

Lot 146 : 38000 €

Vente Collections belges et luxembourgeoises du 20-06-2021

Alphonse MUCHA (1860-1939)
Les pierres précieuses : la Topaze, le Rubis, l’Améthyste, l’Emeraude
Rare série de quatre lithographies en couleurs sur papier représentant une jeune femme entourée de fleurs en rapport avec chaque pierre précieuse.
Chacune signée dans la planche "Mucha" et titrée en bas à droite
Imprimé par Ferdinand Champenois à Paris
On y joint la pochette d’origine aux caractères dorés sur fond gris monogrammée "F.C." pour Ferdinand Champenois
Epoque : vers 1900
63,7 x 28,2 cm (chaque feuille)
60 x 24 cm (chaque impression)
63,8 x 28,5 cm (pochette)
(accidents)

Lot 574 : 16000 €

Vente BANDES DESSINEES du 24-06-2018

Hermann : Bernard Prince, illustration à l'aquarelle pour la couverture originale de l'épisode "Menace sur le fleuve" publié aux Editions du Lombard en 2010. L'artiste nous entraîne ici dans son univers graphique dynamique à travers cette scène qui apporte, par son rendu, une ambiance lourde et un relief hors du commun. Dans cette composition se déroulant dans la jungle d'Amérique latine, l'omniprésence de l'humidité, de la chaleur et de la pluie crée un sentiment mystérieux et angoissant. Comme à l'accoutumée, les héros s'empêtrent dans les ennuis et nous garantissent un moment percutant. Le décor, la présence des héros et le travail abondant font de ce dessin une référence dans l'univers de cet artiste. Signée et datée 21 décembre 2009. Dimensions : 31 x 41.

Lot 109 : 11200 €

Vente Collections belges & luxembourgeoises du 27-03-2022

Icône du Christ Pantocrator.
Tempera sur bois, dans un superbe oklad en argent 84 zolotniks (875 millièmes) à décor émaillé polychrome cloisonné, le corps du Christ filigrané. Le dos gainé de velours. 
Moscou, 1899-1908.
Orfèvre : Semyon GALKIN.
31 x 27 cm. Poids brut: 1600 g

Ce lot est décrit par M. Maxime Charron.

Lot 249 : 7000 €

Vente BANDES DESSINEES du 21-03-2021

Hergé : Quick et Flupke, carte de voeux de 1940 : Flupke et l'agent 15, la corne d'abondance, non signée. Très rare. Très très bon état / Proche de l'état neuf.

Lot 274 : 100000 €

Vente Collections belges et luxembourgeoises du 20-06-2021

Robert COMBAS (1957)
Variations in four mineures, 1988
Assemblage de femmes nues de plusieurs couleurs différentes. Une violette auto-transparente, une jaune gymnastique avec siège de tête. Une perte alchimique et une rose gaine à longs cheveux de danser et de tournicoter. Tournicotteuse derviche danseuse avec le bout des pieds elle fait le toupier qui s'oublie. Plus de temps, plus d'espace, elle est dans une autre dimension, aussi neutre que la Suisse, sinon plus bien entendu.
Acrylique sur toile 
Signé et daté en bas à droite « Combas 88 » 
134 x 155 cm
Provenance: Collection particulière, Belgique
Cette oeuvre est répertoriée dans les archives de l'atelier Robert Combas, que nous remercions pour les informations aimablement transmises.
Nous remercions Robert Combas de nous avoir indiqué le titre complet de cette oeuvre.

Robert Combas est une des figures de proue de la Figuration Libre (terme inventé par Ben Vautier) aux cotés d’Hervé Di Rosa, François Boisrond, et Rémi Blanchard. Nous sommes au début des années 1980, au même moment aux USA émergent leurs homologues du Bad Painting: des certains Jean-Michel Basquiat, Keith Haring et Kenny Scharf.
En réaction contre l’art minimaliste intellectuel des années 1970, ces artistes de la Figuration Libre puisent leurs inspirations dans la culture pop, les graffitis, la bande dessinée, la musique rock, les Arts Premiers ou encore l’Art Brut. La volonté de Combas est claire: peindre en toute liberté, se révolter, choquer, sans hiérarchiser les cultures et sans recherche de sens. Ici notre oeuvre s’inscrit dans cette ligne, tout de son univers est là. Les thèmes du mouvement et de l’érotisme sont les thèmes de la liberté et de l’inconvenance par excellence.
Des sujets chers à l’artiste, presque une signature tant ils cristallisent son art.

« La Figuration Libre, c’est faire ce qu’on veut le plus possible, le plus personnellement, le plus librement […] La Figuration Libre, c’est quand je fais une bande dessinée avec un héros rigolo et que le lendemain matin je laisse tout tomber pour faire une grande toile sur la bataille de Waterloo. » Robert Combas.

Lot 331 : 7000 €

Vente CIGARES et GRANDS VINS - Collection M. de Champérard du 19-10-2017

- 1 bouteille ROMANEE-CONTI, DRC 1974 (es, TLB)